Au cœur de la tourmente sanitaire, les ressources humaines et le recrutement vivent une transformation profonde. Changement culturel de l’entreprise, développement des compétences et engagement des collaborateurs apparaissent dorénavant dans les top priorités des DRH selon le Parisien. Des enjeux qui devraient aussi accélérer l’adoption de nouveaux outils RH digitaux, si l’on en croit leur vitesse de déploiement en 2020. Que réserve alors l’année 2021 pour l’avenir des ressources humaines et du recrutement ? 

Placer le collaborateur au coeur de l’organisation : le nouveau défi des RH et du recrutement 

En 2021, exit les déclarations “bullshit”, l’heure est à la réinvention d’un modèle d’entreprise où le volet social fait sa pleine entrée dans la mesure de la performance. Dans les faits, l’objectif n’est plus tant d’évoquer le bien-être au travail que d’en faire un nouveau mantra de fonctionnement, un moteur de changement comme l’a définit récemment Gartner

Il sera donc question de la prise en compte des facteurs humains en entreprise, c’est-à-dire du fonctionnement même de chaque individu régi par ses émotions, ses aspirations et ses valeurs fondamentales. Une approche qui rebat nécessairement les cartes du management, tant les facteurs humains impactent l’engagement des collaborateurs et leur performance au sein de l’entreprise. 

Cette vision donne non seulement un nouveau rôle au collaborateur mais infuse dans tous les domaines, y compris  dans la définition même de la marque employeur. Il s’agira alors de repenser le recrutement à la lumière de ces mêmes facteurs humains. Ainsi, des profils autrefois écartés pourraient bien apporter leur pierre à un édifice en pleine évolution. Dorénavant, le recrutement n’est pas le plus rapide ou le moins cher. Ce qui compte, c’est le résultat : l’impact sur l’entreprise” Ross Baron, Directeur du recrutement pour l’Europe de l’Ouest chez TikTok. 

A l’instar de l’évolution de la vision RH, le rôle du recruteur s’apprête aussi à changer en profondeur. Ce dernier devra davantage être en mesure d’évaluer les qualités interpersonnelles d’un candidat et de décrypter ses motivations profondes. L’analyse linéaire d’un CV ne suffira plus. 

L’avènement du télétravail a aussi des conséquences, tant sur la sphère RH que  sur celle du recrutement. Le champ des possibles s’ouvre pour l’entreprise et les candidats. Une entreprise de plus en plus sans frontières qui gagne en diversité de profils. Mais qui, avec des effectifs dispatchés, doit trouver un nouvel équilibre et rassembler autour d’un socle de valeurs communes.  

Des interrogations s’imposent aussi quant au sens que l’on a donné jusqu’ici aux carrières. Le sacro-saint CDI résistera-t-il encore longtemps aux aspirations de mobilité et d’évolution des compétences ? Si l’on ne fait plus « carrière » comme avant, on attend plus non plus la même chose de l’entreprise. Les collaborateurs recherchent une expérience avant tout. Celle qui leur permettra de grandir personnellement et professionnellement. L’organisation doit alors s’adapter pour prendre en compte les aspirations des collaborateurs en amont et tout au long du parcours du collaborateur dans l’entreprise.  

‘’ Le recrutement n’est pas le plus rapide ou le moins cher. Ce qui compte c’est le résultat : l’impact sur l’entreprise. ’’

Adopter de nouveaux outils RH : la digitalisation s’accélère 

Après avoir évoqué le fond, venons-en à la forme. S’attaquer de manière durable à la transformation de l’entreprise induit de nouvelles stratégies pour les fonctions RH et, inévitablement, de nouveaux modes de gestion. 

Par la force des choses, l’année 2020 a conduit à une prise de conscience concernant l’écart entre la primeur de l’expérience client et celle réservée aux collaborateurs. Il ne s’agira bien évidemment pas de se cantonner à la digitalisation de tâches administratives répétitives et contraignantes mais bien de chercher à renforcer l’engagement collaborateur. 

En mesurant les ressentis des collaborateurs, il est question de s’intéresser à eux mais pas que. De l’émotion de ces derniers émane bien d’autres choses, des idées d’évolution, un nouveau sens à donner à leurs missions, une envie de faire bouger les lignes. Toute l’entreprise y gagne. 

Un changement de paradigme qui induit de pouvoir centraliser une masse d’informations, de les traiter puis de les rendre facilement actionnables et évaluables dans le temps. 

En 2021, le H des Ressources Humaines prend tout son sens.